La monnaie créée par Le PDG de Facebook, en réunion avec d’autres mega sociétés américaines aurait du voir le jour en 2019, ensuite la cryptomonnaie a connu un audit poussé par le gendarme de la bourse américaine inquiet d’une telle puissance monétaire .

C’est seulement en 2020, en pleine crise du Covid19 que la monnaie numérique change complètement de direction, améliore son cahier des charges, et modifie son nom en Diem.
(voir article le libra devient diem)

Le projet du diem est donc complètement nouveau et aux dernières nouvelles n’est pas en circulation pour le moment, il n’existe aucun moyen de se le procurer ou même de commander des token en prévente .

Pourquoi le Diem a t’il déjà connu une activité en 2017 ?

Le Diem aurai été vendu en 2017 alors même que le Libra n’était même pas en étape de projet, à cette époque Marc Zuckerberg n’avait encore jamais parlé ni du libra ni du diem.

Dans le graphique ci dessus, que vous pourrez retrouver sur le site officiel de Coinmarketcap on remarque que le diem a été mis en ligne le 30 avril 2014, et cesse brutalement le janvier 2017.

Le prix du token au départ a été mis en vente a 0.000004 $ et atteindra les 0.000028 en 2016 pour retomber à 0.000002 $ début 2017.

Nous avons contacté certains spécialistes dans le domaine qui pourraient nous éclairer dans notre enquête car ce mouvement qui a durer 3 ans est inexplicable.

Le Diem aurait il été racheté ?

La seul piste qui nous semble la plus probable et celle d’une monnaie se nommant le Diem créée par un inconnu en 2014 et qui aurait été rachetée en 2017 ou plus tard après s’être éteinte en cours de route.

Pourquoi racheter une cryptomonnaie morte, peut-être que la bonne question serait : à qui appartenait cette cryptomonnaie au départ.

Remontons à la création du libra afin de mieux comprendre la situation.

Libra a réunit a son commencement 28 entreprises qui devaient apporter 10 millions de dollars chacun afin de pouvoir intégrer le projet, et appartenir ainsi à la fondation libra détenue alors par l’actionnaire Facebook holding. Les membres deviennent par la même occasion les gardiens de la blockchain. L’objectif étant de réunir les plus grandes sociétés mondiales dans la même fondation.

La liste des 28 participants qui ont déposés 10m$ pour intégrer la fondation libra .

  • KIVA
  • Mercy Corps
  • Women’s banking
  • Free
  • coinbase
  • uber
  • lyft
  • Spotify
  • breakthrough initiatives
  • calibra
  • Farfetch
  • Spotify
  • payu
  • checkout
  • Xapo
  • bison trails
  • anchorage
  • ribbit capital
  • thrive capital
  • andreessen horowitz
  • union square ventures
  • creative labs

Des sociétés annulent leurs participation après que Facebook annonce vouloir se détacher du libra

En majorité ce sont des sociétés de paiements comme PayPal, Stripe, Mastercard ou même visa ainsi que des E-commerces tel que Ebay, Booking et mercado Pago qui se sont retirés fin 2019 du projet Libra.

Nous espérons pouvoir comprendre plus clairement le lancement ou l’annulation du projet, mais les informations qui se dégagent autour du diem sont très faibles, cette cryptomonnaie est très mystérieuse.

N’hésitez pas à nous partager votre ressenti ou éléments qui nous permettraient d’améliorer notre analyse.